Boxbirds

Création originale d'une carte de voeux en rendu 3D.





Hédas, Descendez-voir !

Le Hédas est un quartier de la ville de Pau, c’est également le nom du ruisseau (devenu égout) qui immergeait autrefois le quartier avant de donner son nom à la rue qui fut son lit. J’ai travaillé en collaboration avec Ivan Rodriguez et Guillaume Bordenave sur l'installation de 4 plaques d'informations sur les 4 ponts qui enjambent le quartier. Ce dernier étant peu traversé par les palois, nous avons fait le choix de travailler sur les ponts, plus fréquenté, pour essayer d'attirer le regard des passants sur ce qui se trouve en dessous d'eux. Ensemble, nous avons rédigé des récits fictionnels basés non seulement sur le passé du quartier mais également sur ses aménagements ainsi que ses propres légendes. Sur un ton enjoué et décalé, nous souhaitons apporter aux palois matière à découvrir, ou à redécouvrir le quartier d'un regard neuf.





Nous avons conçu une feuille de salle pour les installations du Hédas qui reprend les codes graphique du métro (le quartier faisant parti de la ville basse). Sur ce Plan, chaque installation correspond à une forme.
La transparence du papier à la lumière laisse apparaître des images relatives aux projets sur leurs emplacements sur la « ligne » principale (Rue du Hédas en orange).





Elan Béarnais

Vidéo d’introduction aux match de l’Élan Béarnais Pau-Lacq-Orthez diffusée sur les écrans géant du Palais des sports de Pau avant la présentation des joueurs.



Vue à chaque rencontre du club pour la saison 2013/2014.

Tour de refroidissement

Modélisation de tours de refroidissement sous forme de schémas didactiques 3D pour la présentation des produits de la société Jacir.





Certains modèles des différentes gammes ont été animés pour des présentations vidéo sur le site.

Modélisations de Bateaux

Modélisation 3D simplifiée de trois bateaux. Le Minibex Comex, le André-Malraux et le Jason.







Extension digitale du livre

Aujourd’hui le numérique à envahi notre quotidien. Notre société moderne est maintenant en grande partie informatisée et l’est toujours davantage. À force d’évolution nous sommes sur un point de basculement, un moment de transition particulier. C’est le passage au tout numérique qui amène avec lui le début des livres électroniques, de l’informatique ubiquitaire, etc. Le concept de l'extension digitale se base sur la constatation que, sur cette frontière numérique, on ressent un besoin fort de conserver l’aspect tangible de notre environnement. C’est le cas des livres, qui perdurent face à la montée de leur pendant numérique (e-book). Dans ce contexte, l’idée est de proposer une forme numérique qui supplée le livre, qui l’accompagne sans le remplacer, qui cohabite finalement sans s’imposer sur sa forme traditionnelle. Sur le principe de l’hypertexte, des contenus et informations peuvent être extraits à volonté lors de la lecture. Le nom “extension digitale” profite du double sens du mot digital (synonyme de numérique mais se rapportant également au sens du toucher) pour souligner la forme tangible que prend le numérique dans ce projet.

Avec les ordinateurs fixes ou portables l’interaction est basée sur un système d’extension verticale. Ce modèle est plus approprié pour ce type d’écran car la largeur de la double page s’approche de la forme des écrans large (type 16/9) qui sont majoritaire sur ces supports.



Les tablettes tactiles ont un format plus proche de la hauteur de page moyenne des livres traditionnels, donc plus adapté à un système d’extension horizontal. Le principal attrait de ce mode est un prolongement du livre par le toucher.



La grande majorité des Smartphones (ou téléphones intelligents) possèdent des technologies embarquées, comme une caméra, un gyroscope et un accéléromètre. C’est cet atout qui va permette à ce terminal de devenir une extension numérique du livre. Grâce à ces différentes technologies combinées, les contenus sont atteints par simple survol des mots-clés. Même si les Smartphones sont généralement tactiles on peut considérer que dans ce cas le contenu est activé par le geste.



Si nous nous projetons un peu dans le futur nous pouvons penser à de nouveau mode d’extensions digitales. Les lunettes équipées de technologie de réalitée augmentée embarquée en sont le parfait exemple. Elles peuvent identifier ce qui se trouve face à vous et ajouter des informations supplémentaires à votre vue par commande gestuelle ou vocale.



En envisageant les évolutions technologiques future, on pourrait penser que le livre ne résistera pas au numérique. Pourtant il a toutes les chances d’y survivre en évoluant lui aussi, en prenant une forme nouvelle, hybride, interactive, qui mêlera le plaisir du papier physique et le monde infini du numérique. On pourra aussi imaginer de nouveaux modes de fonctionnements qui renforceront la connectivité potentielle du livre. L’extension digitale donne donc une nouvelle perspective au livre. Avec son prolongement numérique vient s’ajouter une nouvelle façon de le faire vivre et de le rendre plus riche. C’est dans la confrontation entre le papier et le numérique, dans l’utilisation des points forts des deux univers que l’expérience prend tout son sens.
Envie d’en voir davantage ?
Visitez mon porfolio behance, mon blog, ou divertissez vous sur poireaux hero !